La non-défaite de Trafalgar - Presse RetroNews-BnF

La non-défaite de Trafalgar

Publié le 24/05/2017
La défaite infligée aux Français à Trafalgar en 1805 fut presque entièrement passée sous silence par la presse napoléonienne, comme nous l'explique l'historien Nicola Todorov.

"Vous êtes du nombre de ceux qui se sont bien battus, vous prendrez votre revanche."

 

C’est ainsi que Napoléon encouragea les capitaines de vaisseaux Magendie et Villemadrin, qui avaient commandé respectivement le Bucentaure et...


Découvrez aussi

En 1910, la presse se penche sur un mal qui ne cesse de croître dans les pays industriels : le chômage. A Paris, le 20 septembre, des spécialistes réunis en Congrès proposent la création d'une assurance chômage.
En 1899, alors que l'Affaire divise la France depuis cinq ans, Alfred Dreyfus est gracié par le président de la République. Une décision qui oppose à nouveau les deux camps.
Dans une capitale plus que jamais isolée, les ballons montés sont le seul moyen de rejoindre la province. Ainsi le ministre de l'intérieur, Léon Gambetta, quitte Paris le 7 octobre 1870 pour un voyage périlleux.
Au XVIIe siècle, l'affaire des possédées de Loudun défraya la chronique. En 1825, dans les colonnes du "Globe", un savant tente de lui donner une explication.
Originaire de Cuba, mulâtre né libre, il fut maire de Paris en 1879 et ministre de la République en 1887 mais sitôt enterré, son nom est tombé dans l'oubli.
En 1862, un violent conflit armé oppose les États-Unis à la tribu des Dakotas, menée par le chef indien Little Crow. Les Dakotas seront presque anéantis.
ScrollTop
Loading…