L'accueil des réfugiés en France au XIXe siècle

Publié le 15/11/2016
Espagnols, Allemands, Polonais, Italiens... Ils sont nombreux à avoir cherché asile en France au cours du XIXe siècle. L'historienne Delphine Diaz, spécialiste de l'histoire des exilés et réfugiés politiques, revient sur les réactions que leur arrivée a suscitées.

Alors que la crise de l’asile occupe aujourd’hui les unes des journaux européens et s’impose comme un sujet politique et médiatique de premier ordre, le détour par la presse du XIXe siècle montre que l’accueil de réfugiés étrangers n’est pas sans avoir suscité l’intérêt des journaux de l’époque....


Découvrez aussi

Dans les années 1940, les zazous affichent leur amour du jazz et défient les autorités, tandis que la presse dénonce les agissements de ces "voyous".
Dans les années 30, alors que le look à la garçonne s'impose, la barbe, symbole de virilité et de puissance par excellence, fait son retour.
Une peau plus jeune, des cils plus longs, des seins plus fermes... Dans les années 20 et 30, les "conseils beauté" fleurissent dans les journaux.
Arsenic, acide, vitriol... En 1903, Le Temps dresse un panorama des poisons et des méthodes utilisés à travers les âges pour occire ses ennemis.
Après l’entre-deux-guerres, le culte de la vitesse est remis en cause. Intellectuels et artistes se livrent à un éloge de la lenteur qui tient en quelques mots : ralentir pour mieux vivre.
Quand il fait chaud, l'homme perd son sang froid et est capable des pires atrocités. C'est ce qu'affirme le chroniqueur Maurice de Waleffe dans Le Siècle en 1921, alors qu'une chaleur sans précédent s'abat sur la France.
ScrollTop
Loading…