L'accueil des réfugiés en France au XIXe siècle - Presse RetroNews-BnF

L'accueil des réfugiés en France au XIXe siècle

Publié le 15/11/2016
Espagnols, Allemands, Polonais, Italiens... Ils sont nombreux à avoir cherché asile en France au cours du XIXe siècle. L'historienne Delphine Diaz, spécialiste de l'histoire des exilés et réfugiés politiques, revient sur les réactions que leur arrivée a suscitées.

Alors que la crise de l’asile occupe aujourd’hui les unes des journaux européens et s’impose comme un sujet politique et médiatique de premier ordre, le détour par la presse du XIXe siècle montre que l’accueil de réfugiés étrangers n’est pas sans avoir suscité l’intérêt des journaux de l’époque....


Découvrez aussi

En 1927, un journaliste de Paris-Soir signe une série de reportages sur la vie nocturne dans les quartiers louches de la capitale.
En 1883, le préfet Eugène Poubelle impose le ramassage des ordures à Paris. L'idée se heurte à l'hostilité de la population, et le métier de chiffonnier, menacé, devient l'emblème de ce mécontentement.
Dès le début du XXe siècle, les maltraitances animales sont dénoncées comme une barbarie d'un autre siècle.
Arsenic, acide, vitriol... En 1903, Le Temps dresse un panorama des poisons et des méthodes utilisés à travers les âges pour occire ses ennemis.
En 1899, les chevaux parisiens se parent pour la première fois de coiffures d'été...
En juillet 1917, les taxis parisiens se mettent en grève pour protester contre des mesures de réglementation de la profession. La presse ironise sur cette "guéguerre" à l'heure où les soldats sont sur le front.
ScrollTop
Loading…