L'accueil des réfugiés en France au XIXe siècle - Presse RetroNews-BnF

L'accueil des réfugiés en France au XIXe siècle

Publié le 15/11/2016
Espagnols, Allemands, Polonais, Italiens... Ils sont nombreux à avoir cherché asile en France au cours du XIXe siècle. L'historienne Delphine Diaz, spécialiste de l'histoire des exilés et réfugiés politiques, revient sur les réactions que leur arrivée a suscitées.

Alors que la crise de l’asile occupe aujourd’hui les unes des journaux européens et s’impose comme un sujet politique et médiatique de premier ordre, le détour par la presse du XIXe siècle montre que l’accueil de réfugiés étrangers n’est pas sans avoir suscité l’intérêt des journaux de l’époque....


Découvrez aussi

Si les terres armoricaines regorgent de légendes et de superstitions, celle de l'Ankou, « l'ouvrier de la mort », est l'une des plus enracinées dans la culture bretonne.
En 1913, le célèbre occultiste C. W. Leadbeater prétendait s'être rendu sur la planète rouge... par l'esprit. Dans un livre, il fait d'étonnantes révélations sur la vie des Martiens.
Engagée politiquement et sujette à toutes les controverses, Maria Deraismes est aussi la première Française à avoir créé un Ordre franc-maçon mixte en 1893.
Exposée de son vivant dans des zoos humains, la Sud-Africaine Saartjie Baartman (1789-1815) fut l'objet de moqueries racistes encore longtemps après sa mort.
On les appelle les « mutilés du cerveau » ou les « aliénés de guerre ». Face à eux, le corps médical est désemparé et la société détourne les yeux.
À l'été 1919, les Français scandent à qui veut l'entendre qu'ils « veulent fumer ». La presse s'en fait l'écho.
ScrollTop
Loading…