Le sport, une morale en action ?

Publié le 20/12/2016
Noble, vertueux, obéissant à une stricte division sexuelle... Dans l'entre-deux-guerres, loin d'être un simple divertissement, le sport se voulait porteur de valeurs sociales et culturelles, comme nous l'explique l'historien Michaël Attali.

Présent dans la presse à l’occasion des évènements ou pour célébrer des champions dont on vante l’excellence, le sport est aussi saisi par l’intermédiaire de ses fonctions sociales et culturelles. La presse généraliste comme la presse spécialisée développent un prosélytisme à son égard sur la base des effets sociaux réels ou présumés du sport....


Découvrez aussi

En 1899, les chevaux parisiens se parent pour la première fois de coiffures d'été...
L'exploit de l'aviateur américain, premier homme à réussir une traversée de l'Atlantique en solitaire, lui valut l'adulation du public.
Le Marathon de Paris, qui a lieu ce dimanche 3 avril, a connu sa première édition il y a 120 ans.
"La danse monotone de nos aïeux n'était guère qu'une parade, nous en avons fait un véritable plaisir."
En 1930, Match publie "une grande enquête" sur les bienfaits du sport... à pratiquer avec une grande modération et "sans amour propre".
Collection Jules Beau, Photographie sportive : T. 33. ; Jules Beau (1864-1932) ; 1906-1907 - Source BnF
Ce cycliste fut le premier Afro-américain à mener une carrière sportive internationale. Il y mit fin à cause du racisme dont il était constamment victime.
ScrollTop
Loading…