Scandale à l’Élysée : démission du Président - Presse RetroNews-BnF

Scandale à l’Élysée : démission du Président

Publié le 03/01/2017
En 1887, le "scandale des décorations" éclaboussa le président de la République Jules Grévy, le poussant à la démission. L'historien Michael Palmer revient sur cette affaire qui défraya la chronique politique.

Le 8 octobre 1887, Le XIXe Siècle d’Albert-Édouard Portalis lance "l’affaire des Décorations". Le 2 décembre, le président de la République, Jules Grévy, démissionne. En effet, son gendre, Daniel Wilson, le mari de son unique enfant,...


Découvrez aussi

Les retranscriptions quotidiennes des séances de la Convention nationale dans la presse permettent de percevoir l'écho puissant qu'a eu l'assassinat de Marat par Charlotte Corday le 13 juillet 1793. Revue de presse.
1886, Le Constitutionnel publie deux entretiens avec Napoléon durant son séjour à l'île d'Elbe entre 1814 et 1815. L'empereur destitué, qui n'a de nouvelles de la France que par les gazettes et ses visiteurs, s'enquiert du pays, revient sur son parcours et distribue opinions et conseils sur l'actualité.
"Jaurès est mort ; il a été tué sous nos yeux par deux balles assassines". Le 1er août 1914, la Une de "L'Humanité" porte une bordure noire pour raconter par le détail l'assassinat de son fondateur.
Nuit du 4 août 1789 : dans un élan d'enthousiasme, la noblesse réunie à l'Assemblée Nationale renonce d'elle-même à ses privilèges. La presse retranscrit l'information.
Le 2 août 1934, le maréchal et président du Reich Paul Von Hindenburg meurt. Le lendemain Adolf Hitler, déjà chancelier, lui succède.
Le 20 juin 1789, les députés du tiers état, du clergé et de la noblesse jurent de ne pas se séparer avant d'avoir élaboré une Constitution. Un moment historique dont témoigne les archives de presse cent ans plus tard.
ScrollTop
Loading…