Scandale à l’Élysée : démission du Président - Presse RetroNews-BnF

Scandale à l’Élysée : démission du Président

Publié le 03/01/2017
En 1887, le "scandale des décorations" éclaboussa le président de la République Jules Grévy, le poussant à la démission. L'historien Michael Palmer revient sur cette affaire qui défraya la chronique politique.

Le 8 octobre 1887, Le XIXe Siècle d’Albert-Édouard Portalis lance "l’affaire des Décorations". Le 2 décembre, le président de la République, Jules Grévy, démissionne. En effet, son gendre, Daniel Wilson, le mari de son unique enfant,...


Découvrez aussi

Le 16 octobre 1793, Marie-Antoinette est condamnée à mort par le tribunal révolutionnaire au terme d'un simulacre de procès qui aura duré deux jours.
Le 12 janvier 1870, les funérailles du journaliste Victor Noir, tué par Pierre Bonaparte, sont suivies par 100 000 personnes et donnent lieu à de violentes manifestations hostiles à Napoléon III.
La loi de Prairial, instaurée par le Comité de salut public en juin 1794, prive les accusés du droit de défense et de recours. Elle marque le début de la Grande Terreur.
Le 7 novembre 1892, vingt et un ans après la capitulation française face aux Prussiens, l'homme qui a fait triompher l'Empire allemand est interviewé au sujet des « prochaines guerres » par le docteur Hans Blum.
Le 14 septembre 1930, le NSDAP remporte une première victoire aux élections du Reichstag. Avec 18,3 %, le parti d’Adolf Hitler devient, après la SPD (24,5 %), la formation la plus représentée. Ainsi s’annonce la fin de la démocratie en Allemagne.
Chassé d’Allemagne, Karl Marx s’installe à Paris en 1843. Là, il rencontre Friedrich Engels et débute sa critique du Vieux Monde, à laquelle il consacrera sa vie.
ScrollTop
Loading…