Editos

Laisser vide pour tous. Sinon, le premier terme sélectionné sera la valeur par défaut à la place de "Tout".
L'historien Pascal Blanchard revient sur la fabrication de l'idée coloniale sous la IIIe République. Ou comment les républicains de gauche et de droite, mais aussi des anti-républicains, ont "vendu" les colonies aux Français.
La Belle Époque fait partie de notre héritage culturel mais sait-on vraiment ce que recouvre cette notion ? L’historien Dominique Kalifa, auteur de La véritable histoire de la Belle Époque, revient sur cette période perçue comme une parenthèse enchantée.
L'historien et romancier Olivier Delorme revient sur le massacre du monastère d'Arkadi, épisode sanglant de la révolte crétoise survenu en 1866, et sur les réactions qu'il suscita en Europe.
La défaite infligée aux Français à Trafalgar en 1805 fut presque entièrement passée sous silence par la presse napoléonienne, comme nous l'explique l'historien Nicola Todorov.
Sondages avant l'heure, reportages, concours électoraux... La forte médiatisation du scrutin présidentiel a commencé dès la IIIe République, comme nous l'explique l'historien Benoît Lenoble.
En 1927, plusieurs marques s'associent pour créer un "prix de littérature publicitaire", avec 35000 francs à la clé. Aussitôt, journalistes et écrivains s'interrogent : peut-on mélanger littérature et publicité ? Myriam Boucharenc, spécialiste de littérature française du XXe siècle, nous raconte l'histoire de cette controverse.
Le Télégraphe, journal du matin - Source BnF
Et si le phénomène des informations dites "virales", relayées, partagées, recopiées d'un site, d'un réseau social à l'autre, n’était pas propre à la culture numérique, mais avait pris naissance au cœur du XIXème siècle médiatique ? Par Guillaume Pinson et Julien Schuh.
Alors que la révolution gronde au pays des tsars, les journaux français s'épanchent sur la fameuse "âme russe". Une expression qu'on retrouve partout, sans que personne ne soit bien sûr de ce qu'elle signifie...
ScrollTop
Loading…